Couteaux de Cuisines japonais

Fruit de l’optimisation poussée à la japonaise, les Couteaux de cuisine Japonais comblent les utilisateurs•ices les plus exigeants.

Toujours dans une optique d’optimisation, il existe des modèles précis pour chaque tâche.

Les lames pour les Légumes 🥑 :

• Nakiri

Le Nakiri est le couteau incontournable pour les légumes. L’essayer c’est l’adopté.

Modèle à venir

* Une autre variante est l’Usuba (l’ancêtre du Nakiri), légèrement plus robuste et doté d’un seul tranchant.

Les Lames Polyvalentes 👨‍🍳 :

• Le Gyuto

L’immanquable couteau-Chef Japonais, le Gyuto est une référence dans le monde de la cuisine professionnelle. Sa taille varie entre 18 cm et 30 cm selon l’utilisation visée. La longueur la plus commune se situant autour de 21-24 cm. Polyvalence et efficacité.

• Le Petty

Le Petty est le couteau d’office Japonais par excellence. La version petit format du Gyuto. Sa petite taille allant de 7 cm à 16 cm en fait l’allié parfait pour les petites tâches. Il s’utilise en mains ou sur la planche.

*Dans les modèles polyvalents plus modernes, l’on trouve encore : le Santoku, une version plus petite du Gyuto, avec le dos de la pointe arrondie. Puis une autre variante, le Kiritsuke avec le dos de la pointe rectiligne.

Les lames pour le Poisson 🐟 :

Parmi, les couteaux Japonais les plus anciens, on retrouve deux modèles utilisés pour le poisson :

• Le Deba

Un couteau très robuste, avec une belle épaisseur au dos allant de 6 mm à plus d’1 cm. Le Deba est doté traditionnellement d’un seul tranchant et sert autant à couper les arêtes, têtes et queues des poissons qu’à lever les filets.

Modèle à venir

• Le Yanagiba 🍣

Le couteau à Sashimi par excellence. Lui aussi très ancien et doté d’un tranchant unilatéral, sa lame est longue et fine tout en ayant un dos assez épais.

Modèle à venir

*Le Sujihiki est une version à double tranchant du Yanagiba.
Il existe encore de nombreux modèles conçus pour des poissons précis tels que l’Unagi Saki pour les anguilles, le Saba-saki pour les maquereaux, le Takohiki pour le poulpe, l’impressionnant Maguro-kiri semblable à un sabre pour le thon, etc.

Les Lames pour la Viande 🥩

*En plus du Gyuto, le Sujihiki cité ci-dessus, est très apprécié pour trancher des lamelles parfaites.

• L’Hankotsu

Une lame à posséder en cuisine, elle aussi traditionnelle, l’Hankotsu optimisée pour désosser proprement. Il existe plusieurs variantes avec un talon sortant ou de la même largeur que le manche, un tranchant symétrique ou 70/30, etc. Il s’adapte à tout type de viande selon sa taille : volaille, bœuf, etc.

Modèles à venir